PAR LEX START

INCORPORATION EN LIGNE À PARTIR DE 700$

ÉCONOMISEZ ENVIRON 50% SUR VOTRE INCORPORATION

banque nationale

*Des conditions s’appliquent
D’avocats à entrepreneurs : L’histoire de Lex Start

Temps de lecture : 3 min

La Plateforme Lex Start est fondée au printemps 2015 par Gilles de Saint-Exupéry & John-Robert Kelly

Malgré ce que l’on pourrait croire, cette étape ne marque pas le réel commencement de notre histoire.

Nous vous confions ainsi ces quelques bribes de vies, qui vous feront voyager dans le temps et découvrir d’où l’on vient vraiment.

Me Gilles de Saint-Exupéry lors de son assermentation.


Et si on utilisait Internet ?


Montréal, 2011. 

Gilles de Saint-Exupéry assiste à une conférence présentée par Richard Granat, un avocat américain célèbre. Il en sort très inspiré par la façon dont cet homme utilise la technologie à des fins d’optimisations juridiques. L’idée d’un projet similaire s’enracine alors dans son esprit.

 

Quatre ans plus tard…

Il réalise son stage de fin de Barreau du Québec auprès de Me John-Robert Kelly. Au cours de cette période, ils remarquent que leurs clients entrepreneurs rencontrent souvent le même enjeu: les entrepreneurs ne consultent pas d’avocat en amont et attendent un problème pour le faire. Ce triste phénomène est notamment causé par la tarification imprévisible des avocats qui fonctionnent au taux horaire.

C’est face à ce constat qu’ils lancent ensemble la Plateforme Lex Start. L’objectif est d’offrir aux entrepreneurs des services juridiques en ligne, à prix fixes et abordables.

Me Gilles de Saint-Exupéry et Clémentine du Pradel dans l’incubateur District 3.


Une simple bibliothèque de contrats? Oublie ça!


Afin de les aider à faire fleurir le concept, ils recrutent Clémentine du Pradel, diplômée du baccalauréat en administration des affaires (B.A.A.) offert par le HEC et ayant travaillé au SAJE comme conseillère aux entrepreneurs. Son mandat : mettre en œuvre la vision et la stratégie de la société et gérer le développement de l’entreprise.

À trois, ils traceront plusieurs chemins avant de trouver celui que nous empruntons aujourd’hui.

Leurs premiers kilomètres se font avec des contrats pdf vierges à faire remplir par les clients. Ceux-ci devaient les compléter en ligne, de manière autonome (sans regard juridique professionnel). 

Après avoir constaté certains enjeux à ce modèle, ils optent pour une nouvelle direction : faire alliances avec des cabinets d’avocats, notamment Dunton Rainville, pour valider les contrats des entrepreneurs

Finalement, une volonté d’innover les amène à  automatiser et internaliser la création et la validation des contrats. Plus précisément, le client sélectionne en ligne le(s) service(s) juridique(s) dont il a besoin. À l’aide d’un formulaire, son contrat est créé automatiquement, puis révisé et validé par un avocat de Lex Start pour assurer sa solidité. Voyant que ce nouveau modèle est efficace, ils prennent la décision d’accélérer la machine en agrandissant l’équipe…

Une partie de l’équipe Lex Start.


« Faisons les choses autrement »


Parmi nous, on retrouve aujourd’hui des pros du web, de marketing & communications, de service à la clientèle et aux produits et bien sûr, plusieurs avocats ou stagiaires du Barreau. Tout cela est sans parler du fait que depuis 2019, nous avons la chance d’être le partenaire juridique officiel de la Banque Nationale du Canada. 

Nos nombreux détours du passé auront définitivement eu un rôle à jouer dans l’aboutissement de notre succès. Ce parcours nous a aussi amené à croiser et aider une tonne d’entrepreneurs inspirants… et la route ne se termine pas ici! Nous continuerons d’évoluer avec le temps et avec vous.

D’ailleurs, nous avons déjà des plans d’expansion à l’horizon. Après avoir tout juste réussi à rendre accessibles nos produits dans 9 provinces canadiennes, le Brésil nous attend! Nous développerons aussi une nouvelle branche, Lex Start Avocats, qui permettra un accompagnement juridique 360 (contrats encore + personnalisés à chaque entrepreneur.e). 

Bref, l’avenir s’annonce aussi excitant que notre passé et notre présent!

 

 

Virginie Moreau-Lemieux
Chargée de communication

 

Autres articles